PAGE D'ACCUEIL LES 6 TOMBES DU COMMONWEALTH DE THEUVILLE

Recherche des lieux de crash

. Par canton

. Par date

. Par nationalité

. Par pilote

Manifestations de l'Association

Bombardements en Eure-et-Loir

Résistance en Eure-et-Loir

Crash non identifiés

Liens "Aviation 39-45"

L'association "FORCED LANDING"

@-Mail de l'Association

Recherches de témoignages et de dons

Tombes du Commonwealth

 

Compte tenu du débarquement allié qui eut lieu le 06 Juin 1944 sur les plages normandes, les forces alliées doivent empêcher à tout prix que les Allemands puissent se réorganiser en approvisionnant le front en hommes et en matériel. Il est alors décidé que les grands complexes ferroviaires au Sud de Paris devraient être massivement bombarder pour empêcher le transport ferroviaire. Les villes d'Achères, de Dreux et de Versailles seront les cibles des bombardiers du Commonwealth.

Le soir du 10 Juin 1944, à 22H03, le Halifax III  Nr LM674 (Code "PT-E) du 420 Squadron décolle de sa base de Tholthorpe en Angleterre avec comme mission de bombarder les voies ferrées de Versailles.

Lors de son arrivée au-dessus de l'objectif, le bombardier canadien fut mortellement touché soit par la Flak soit par un chasseur de nuit allemand. La chute de l'appareil fut rapide et le pilote eut à peine le temps de donner l'ordre d'évacuer l'appareil en perdition. Seuls deux aviateurs purent sauter en parachute, le Sergent Norman BINNIE et le F/S BRAKES. Le Halifax s'écrasa sur le territoire de la commune de Theuville, à 15 Km au Sud-Est de Chartres.

Pilote P/O  HOLOWAY Lucas matr. J/86147 RCAF 29 ans Tué
  Sgt BINNIE Norman   RCAF   évadé
Nav. F/O LANCASTER John D. matr. J/21526 RCAF 27 ans Tué
Mitrailleur Sgt CHUDZIK William J. matr. J/89953 RCAF 21 ans Tué
Mitrailleur Sgt HARROP Frank G. matr. C/86741 RCAF 21 ans Tué
bombardier F/S IRWIN Robert M. matr. J/87543 RCAF 25 ans Tué
  F/S BRAKES B. E.       évadé
Mitrailleur F/S WALLER Harry matr. 1819414 RAF 29 ans Tué

Profitant de l'obscurité et de l'isolement du point de chute (au beau milieu de la Beauce), les deux survivants réussirent à s'éloigner rapidement des lieux et à s'évader. Le Sergent BINNIE fut recueilli par une famille française puis il fut pris en charge par les résistants pour être transporté au camp de Frèteval où il fut secrètement caché jusqu'à l'arrivée des troupes américaines le 13 Août 1944 (Plus d'informations sur le Camp de Frèteval).

Le F/S BRAKES usa d'un autre mode d'évasion, sans plus de précision. Nous savons qu'il n'a pas été recueilli par le camp de Frèteval et qu'il n'a pas emprunté le réseau "Picourt". Peut-être a t'il été recueilli par une famille française et caché jusqu'à la libération de la région?

Il est à noter que trois autres pertes seront à déplorer lors de cette mission sur Versailles: 1 Lancaster et deux autres Halifax. Ces trois autres appareils sont également tombés en Eure-et-Loir.

Cimetière communal de Theuville

 

HOLOWAY Lucas

LANCASTER John 

CHUDZIK William

 

HARROP Frank

IRWIN Robert

WALLER Harry

 

copyright 2003-2005