PAGE D'ACCUEIL LE CRASH DE L'EQUIPAGE DU CAPT WAGSTAD

Recherches des lieux de crash:

. Par canton

. Par date

. Par nationalité

. Par pilote

Les histoires des mois précédents

La résistance en Eure-et-Loir

Les crash non identifiés

Liens

La vie de l'association

@-Mail de l'Association

Recherches de témoignages et dons

Le 801st Bomber Group

L'équipage du Capitaine WAGSTAD appartenait au 801st Bomber Group, 36 Bomber Squadron qui était une structure particulière de la 8ème Air Force. En effet, dès l'engagement des forces américaines dans le conflit européen, il fut convenu que les bombardiers lourds du Commonweath voleraient de nuit et que les bombardiers américains voleraient de jour.

Or, les B-24 du 801st Bomber Group volaient de nuit pour ravitailler les maquis français en armes, munitions et autres, par parachutages. Ces ravitaillements étaient bien souvent vitaux pour la résistance française et l'action du 801st BG permettait d'harceler sans cesse l'ennemi. Les hommes d'équipage de ces bombardiers furent appelés les "CARPETBAGGERS" à partir des années 1960-70 lors de la naissance d'une association leur rendant hommage.

La Mission

Dans la nuit du 03 au 04 Mars 1944, une nouvelle mission codée "PETER 54" fut confiée à l'équipage du Capitaine WAGSTAD. Elle consistait à parachuter des armes et du matériel aux maquisards du Cantal (près de Félines en Haute-Loire). L'appareil utilisée pour cette mission fut le premier du premier lot de 12 B-24 venant des squadrons de lutte anti-sous-marine  et spécialement transformés pour les parachutages. Il avait été reçu le 08 Novembre 1943 et précédemment avait le surnom de "JIVE BOMBER II", abandonné pour les missions de nuit, comme toute autre peinture en dehors des insignes de nationalité.

B-24DSA (SA= modifié pour les opérations de parachutage). Archives Serge BLANDIN

En début de soirée du 03 Mars 1944, vers 20H40, le bombardier décolla de sa base d'Alconbury (Cambridgeshire), en Angleterre et prit la direction du Cantal, à basse altitude afin d'échapper aux radars allemands. La grande difficulté de ce type de mission est de respecter le relief et de ne pas percuter une colline.

 La mission s'effectua sans difficulté malgré le mauvais temps (neige), l'équipe au sol confirma le largage et le bombardier prit le chemin du retour vers l'Angleterre.

A noter qu'un des containers avait touché un poteau électrique en bois se situant à proximité du terrain de largage et il fallut cacher cet incident aux autorités françaises.

Le Crash

Vers 01H40, le bombardier vole à très basse altitude pour échapper aux radars et se dirige vers Châteaudun.

 Or, il ne sait pas qu'il approche d'un terrain d'aviation allemand fortement défendu par une multitude de batteries anti-aériennes. En passant entre Thiville et Lutz-en-Dunois, le B-24 D (Nr 42-72863) est prit pour cible par la Flak (défense anti-aérienne) située au Sud-Est de Châteaudun et l'appareil est mortellement touché. Compte tenu de la faible altitude, l'équipage n'a pas le temps d'évacuer l'appareil et tous trouvèrent la mort dans le crash du bombardier.

 A noter que l'équipage avait une carte mise à jour des emplacements de Flak connus dans la région pour éviter ce genre de piège mais la défense anti-aérienne installée à Thiville était mobile et fraîchement installée sur les lieux. Ainsi, cette carte n'avait eu aucune utilité.

Pilote WAGSTAD Gerald S. Capt matr. 0-665744 Tué
Co-pilote WALSH Henry N. Lt matr. 0-684583 Tué
Navigateur MARTINEZ Edward Lt matr. 0-795278 Tué
Bombardier CONNOR Joseph P. Lt matr.0-734428 Tué
Mécanicien UNDERWOOD Earl W. T/Sgt matr. 34201882 Tué
Radio O'LEARY Cornelius F. T/Sgt matr. 31160055 Tué
Mitrailleur de queue ROETTGER Leo E. S/Sgt matr.36226475 Tué
Dispatcher WAGNER Frederick N. S/Sgt matr.31160055 Tué

Eté 1943 au Club "Charles" à Baltimore (Maryland). De gauche à droite: Eléonor CONNOR, F/O Lorimer PETERSON (qui quittera l'équipage Wagstad avant la dernière mission), 1er Lt Edward MARTINEZ, 1er Lt Joseph P. CONNOR, Mary HARRIS (fiancée de Joseph CONNOR, Capt Gerald WAGSTAD (Archives Serge BLANDIN)

Les corps furent tout d'abord inhumés par les Allemands dans le cimetière principal d'Orléans (Boulevard Lamartine), puis en Avril 1945, ils furent transportés au cimetière militaire provisoire américain de Solers

Après la fin de la guerre, les corps du pilote, du co-pilote, du mécanicien et du dispatcher furent inhumés après la guerre dans le cimetière militaire américain d'Epinal. Sur demande des familles, trois corps de l'équipage  furent rapatriés aux USA après la guerre: Le Corps de CONNOR repose désormais dans le MARYLAND, celui de ROETTGER repose au cimetière national de Fort Snelling (Minnesota) et celui de Fredercik WAGNER repose au cimetière de Golden Gate à San Bruno, en Californie. Et enfin, le corps d'Edward MARTINEZ ne fut jamais retrouvé et son nom figure désormais sur le mur des disparus au cimetière militaire américain de Saint-James (Manche).

Capt. Gerald S. WAGSTAD     Lt Joseph P. CONNOR

(Photos Archives Serge BLANDIN)

T/Sgt E. W. UNDERWOOD     Fredrick N. WAGNER

La Stèle en l'honneur de l'équipage

En 1994, suite aux importantes recherches effectuées par M. Serge BLANDIN,une stèle fut inaugurée par la commune de Lutz-en-Dunois afin de rendre un dernier hommage à ses huit aviateurs qui donnèrent leur vie pour pouvoir approvisionner les maquisards français dans leur lutte contre l'occupant nazi.

Un grand merci à M. BLANDIN (représentant officiel de l'Association du 801st/492nd BG en France) qui a eu la gentillesse de nous communiquer les photos de cette page.

Quelques sites...

Site officiel des CARPETBAGGERS: http://www.carpetbaggerops.org/NewMenu.html

Site du musée de Harrington: www.harringtonmuseum.org.uk

 

 

 

 

copyright 2003